Vernon Fibre optique : Orange maintient son objectif

Orange s'est engagée à raccorder tous les habitants de Vernon d'ici 2020. Malgré les inquiétudes, un responsable a confirmé cet objectif lors d'une réunion publique en mairie.

17/04/2017 à 13:19 par Mathieu Normand

Les habitants et élus sont venus en grand nombre pour échanger avec Nicolas Loqué, membre de la direction régionale d'Orange.
Les habitants et élus sont venus en grand nombre pour échanger avec Nicolas Loqué, membre de la direction régionale d'Orange.

À voir le nombre de personnes présentes lundi 10 avril à la réunion publique sur le déploiement de la fibre optique à Vernon, les attentes sont grandes. Habitants, entrepreneurs et élus espèrent voir arriver au plus vite le très haut débit. En plus du bien-être des habitants, il est une condition du bon fonctionnement des politiques mises en place en termes de service public, de logement, de tourisme, d’éducation ou d’économie. « Le passage de 20 à 100 mégas permettra de bâtir un développement économique différent pour l’avenir », résume simplement le président du département Sébastien Lecornu en préambule.

Depuis l’annonce de l’arrivée de la fibre en mai 2015, 1 200 foyers sont désormais raccordés. Comme l’a rappelé Sébastien Lecornu : « Orange a l’obligation légale de déployer la fibre sur la totalité de la commune d’ici 2020. » L’opérateur a à peine atteint 10 % de l’objectif total. Le travail à accomplir semble colossal. « Nous serons dans les temps », assure Nicolas Loqué, directeur des relations avec les collectivités locales à la direction régionale d’Orange, venu rendre compte de l’avancée des travaux. « Notre objectif est d’aller au plus vite. »

Déploiement aérien d’ici l’été

La fibre est déployée en deux lots à Vernon. Une première zone comprenant les quartiers de Bizy, du Parc, de Gamilly, des Douers, de la Futaie, des Valmeux, des Blanchères, et des Boutardes (environ 6800 habitations) et une seconde incluant le reste des 14000 logements de la ville. Même dans les premiers quartiers.

Pour l’instant seules certaines zones du Plateau de l’Espace, où « les militaires avaient le travail », et des quartiers de Bizy, du Parc et des Douers sont raccordées. Et même dans ces quartiers, certains ont eu une mauvaise surprise. Le déploiement se fait via les réseaux existants pour gagner du temps, soit en souterrain, soit en aérien. Or le raccordement en aérien, qui se fait sous les cables électriques, nécessite une convention avec Enedis qui bloque pour l’instant les travaux. « Elle a été signée au niveau national et nous la déclinons dans chaque département, ce qui prend du temps, indique Nicolas Loqué. Elle sera signée avant l’été. »

Pas de favoritisme

Le responsable d’Orange l’assure, le déploiement se fait uniquement sur un ensemble de critère technique. Le centre-ville n’est pas prioritaire. « Avec l’expérience, nous nous sommes rendus compte que connecter les zones ayant un meilleur débit en premier n’était pas forcément la meilleure solution pour les habitants. » Ce n’est pas les riverains du hameau de Normandie ou du Petit val qui diront le contraire. L’intervenant a bien confirmé qu’ils ne seraient pas oubliés, tout comme les quartiers qui émergent de terre.

Un membre du public interroge : « Je me demande pourquoi les immeubles sont prioritaires par rapport aux pavillons. C’est ce qu’on m’a dit en boutique. » Nicolas Loqué semble interloqué. « C’est absolument faux. Il n’y a aucun favoritisme. Je m’entretiendrai avec le responsable de la boutique à ce sujet. »

Le temps, c’est de l’argent

Le flou artistique qui entoure l’évolution des travaux, certains en ont fait les frais, comme l’indique une habitante : « Dans un premier temps, on nous dit que c’est bon, puis que ce le sera dans six mois, puis ça change encore En attendant, on paie une offre pour regarder la télé dont on ne peut pas encore bénéficier. » L’entreprise fait le choix d’une offre unique. La seule réponse est de prendre son mal en patience.

Un autre souligne l’argument économique : « Je perds des centaines d’euros par l’absence de fibre. Je ne peux pas héberger un site internet et mes données sont hébergées par Google, qui les revend, souligne-t-il. Et le rythme de déploiement actuel n’est pas encourageant. » Nicolas Loqué s’en sort par une pirouette : « Quand je regarde à l’échelle nationale, je vois qu’on est dans les temps. »

Un autre membre du public a peut-être trouvé la solution : « Quelles sont vos relations avec les opérateurs associatifs ? J’aimerais en créer un [...] Comment on fait, en fait, pour ne pas attendre Orange pour avoir une connexion digne de ce nom ? » Il peut se lancer. L’entreprise loue ses infrastructures aux entreprises comme aux particuliers.

Pour suivre l’avancée des travaux de déploiement de la fibre à Vernon, l’usager peut se connecter au site http://reseaux.orange.fr/cartes-de-couverture/fibre.
Pour savoir si vous êtes éligible, c’est-à-dire si vous pouvez être connecté à la fibre, il suffit de se rendre en boutique (cela évolue chaque semaine), ou de se connecter sur le site Orange.fr en inscrivant son numéro de téléphone : https ://boutique.orange.fr/eligibilite.

00000 Vernon

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Vernon - Dimanche 23 avril 2017

Vernon
Dim
23 / 04
14°/2°
vent 28km/h humidité 44%
Lun17°-2°
Mar11°-5°
Mer11°-1°
Jeu11°-1°

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter