Vernon Box temporis : Faire voyager ses émotions dans le temps

Deux employés de la Poste de Gasny et Saint-Marcel ont créé leur start-up: Box temporis. Le concept: envoyer des émotions dans le futur. Explications.

10/05/2017 à 15:05 par Fabienne Marie

De gauche à droite : Véronique Kilidjean et Sylvana Boucher, les co-fondatrices de Box temporis. -
De gauche à droite : Véronique Kilidjean et Sylvana Boucher, les co-fondatrices de Box temporis. -

« L’objectif d’un colis Box temporis, c’est apporter du bonheur avec un souvenir du passé ». Véronique Kilidjean est la co-fondatrice de la start-up Box temporis. Avec son ancienne collègue de La Poste, Sylvana Boucher, elles ont lancé un nouveau concept de colis : celui d’envoyer lettre ou objet à un destinataire qui ne recevra le paquet que dans quelques mois, voire plusieurs années.

Une part de soi

À l’image de la boîte à souvenirs d’Amélie Poulain ou d’un coffret aux trésors que l’on retrouve au fond de son grenier, la Box temporis a pour mission « de faire revivre des émotions ». « Dans ce colis, on y met une part de soi. On imagine ce que l’on aimerait dire à la personne que l’on aime. C’est un lien entre l’expéditeur et le destinataire qui va traverser les années ». Pour ne pas oublier un anniversaire ou pour simplement écrire une lettre à son petit-fils qui l’ouvrira lors de ses premiers émois, la Box temporis peut voyager entre deux mois et 10 années.

Un concours de La Poste en 2015

Tout a commencé en 2015. « La Poste avait lancé un concours interne pour trouver des solutions innovantes et augmenter le chiffre d’affaires. On a présenté le concours une première fois en 2014 et en 2015 on a gagné ». Les deux collègues (Véronique était encadrante à Saint-Marcel et Sylvana postière à Gasny), sont devenues des intra-entrepreneuses. Elles sont toujours salariées de La Poste mais elles ont quitté leur poste en février 2016 pour se consacrer à temps plein au développement de la start-up.

Depuis un an, elles ont établi le siège de Box temporis à la Chambre de commerce et d’industrie : « Nous sommes entourées par d’autres start-up et cela crée de l’émulation, note Véronique. On rencontre les mêmes difficultés pour le lancement de nos produits, c’est important de pouvoir s’entraider ».

100 000 € de budget

Les deux jeunes femmes ont 100 000 € de budget pour développer leur concept. Elles recherchent aujourd’hui « des partenaires en e-commerce. Notre objectif premier, c’est de nous faire connaître ». En un an, Véronique et Sylvana auront dû endosser plusieurs casquettes : de logisticiennes à commerciales en passant par chef comptable. « On a changé de vie à 180° mais c’est passionnant ».

Aujourd’hui, avec Box temporis, Véronique et Sylvana proposent aux usagers de la Poste un petit Retour vers le futur empli d’émotions.

Pour commander : www.boxtemporis.fr

La Box temporis, comment ça marche ?
La Box temporis fonctionne comme un colis classique, sauf qu’elle est commercialisée uniquement sur internet. L’expéditeur écrit l’adresse du destinataire, « et une adresse secours au cas où celui-ci aurait déménagé d’ici à l’envoi du colis ». Au moment de la commande, la personne qui souhaite envoyer un colis obtient un code secret pour changer, au besoin, des informations entre le moment de la fabrication du colis et son envoi qui peut être étalé entre 2 mois et 10 ans. « Nous n’ouvrons jamais les boîtes, on ne fait que les stocker, expliquent Véronique et Sylvana. Comme nous sommes une filiale de La Poste, les expéditeurs de Box temporis sont assurés qu’il y aura toujours quelqu’un pour faire parvenir le colis, même dans 5 ou 10 ans ». Il existe plusieurs boîtes allant de 1 à 3 kg et de 19 à 24 €. Pour la grande boîte par exemple, il faudra compter 24,90 € + 5 € par année de stockage supplémentaire.

00000 Vernon

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Vernon - Dimanche 28 mai 2017

Vernon
Dim
28 / 05
29°/15°
vent 18km/h humidité 77%
Lun26°-18°
Mar21°-14°
Mer22°-11°
Jeu25°-14°

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter